Une sélection pour la fête des pères à retrouver sur table à la librairie

  • Lettre à mon père Nouv.

    Après Je ne parle pas la langue de mon père et L'arabe comme un chant secret qui donnent la clé de son oeuvre, le troisième volet, le plus tendre et le plus violent, de la trilogie autobiographique de Leïla Sebbar. Pour la première fois, elle ose, outre-mort, une adresse directe à son père Mohammed dont le silence l'a tenue à distance de son roman familial qu'elle écrit dans la langue de sa mère, le français.
    Sans fin elle l'interroge, et il ne parle guère. Elle rit, elle pleure, elle tempête. Et elle cherche. Dans ses souvenirs d'enfance algérienne, dans les photographies qu'il a prises, dans les lettres qu'il a écrites à sa femme depuis la prison pendant la guerre... L'alchimie de la littérature opère : nous sommes tous, peu ou prou, des exilés des romans familiaux de nos parents.

  • Alors que le narrateur vient d'apprendre qu'il sera bientôt père d'une petite fille, le téléphone sonne. À l'autre bout du fil, sa mère. Le bateau de son père, Jean, vient de sombrer « corps et biens ». Jamais Jean ne saura que sa petite-fille s'appellera Louise.
    Peut-être pour lui rendre hommage, peut-être pour apaiser son chagrin, le narrateur se met alors à écrire le roman de ce coquillier blanc et bleu, Ar c'hwil, né presque en même temps que lui. Derrière l'histoire du bateau, c'est celle du père, de ses peines et de ses drames qui se profile. Mais aussi celle d'une famille, faite d'amour filial et fraternel. Une famille simple, où la pudeur des sentiments est de mise. Une histoire intimement liée à celle de la Bretagne, de la pêche et des crises qui ont jalonné la seconde partie du xxe siècle.
    À travers une chronique à la fois intime et sociale évoluant sur près de soixante ans, Grégory Nicolas rend hommage au courage des pêcheurs et de ceux qui les attendent.

  • « C'est en découvrant le parc de Versailles que je suis devenu un amoureux des arbres. Je n'avais certes pas attendu mon entrée dans la vie active pour les aimer, mais je ne les regardais pas attentivement, ils faisaient simplement partie de mon décor. Quand je suis devenu jardinier en 1976, il m'a été demandé d'en planter d'abord quelques-uns, puis beaucoup. C'est à ce moment-là que j'ai tout voulu savoir sur eux : leur terre natale, l'origine de leurs noms, les propriétés médicinales de leurs feuilles, la couleur des fleurs et la saveur des fruits.
    Le monde des arbres est vraiment extraordinaire. Pas un mois ou presque sans apprendre une information sur ces végétaux capables de vivre mille ans et plus.
    Les arbres m'ont transmis l'envie d'éternité. Ils m'ont donné comme pouvoirs la patience, la sagesse, et une idée de l'immortalité. »

  • Tuer le fils

    Benoît Séverac

    Pour prouver à son père violent, qui le méprise depuis toujours, qu'il est un homme, un vrai, Matthieu commet un meurtre. Il prend quinze ans de prison. Au lendemain de sa libération, son père est assassiné et le coupable semble tout désigné. Mais aux yeux des enquêteurs, cela ne colle pas : pourquoi Matthieu sacrifierait-il encore sa liberté ? Entre virilité toxique, oedipe délétère, résilience, fiction et réalité, l'inspecteur Cérisol et son équipe vont devoir plonger dans les arcanes de cette terrible relation père-fils.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Dad T.7 ; la force tranquille

    Nob

    • Dupuis
    • 2 Octobre 2020

    Pour s'occuper de ses filles, Dad doit veiller à garder la forme ! Alors que Panda est en pleine déprime post-étudiante et cherche un sens à son avenir, que Roxane veut sauver la planète, qu'Ondine pense surtout à son nombre d'abonnés sur les réseaux sociaux, voilà qu'en plus Bébérénice commence à parler et marcher et tout devient tout de suite plus compliqué ! Comme les factures s'accumulent dans le sens inverse des propositions de boulot et qu'il se retrouve confronté à un rival pour séduire le coeur de la belle doctoresse, Dad va devoir se retrousser les manches pour montrer ce qu'il vaut. Ce n'est pas le moment de flancher car avec la routine, la bedaine pousse...

  • Si les objets pouvaient parler, ils en auraient de belles à raconter ! Une première rencontre dans un bar, un dîner romantique aux chandelles, une torride étreinte sous la couette, une scène de ménage explosive, une douloureuse séparation... Ils sont les témoins numéro un de nos mascarades quotidiennes. Mais finalement, qui sait ce qu'il se passe une fois qu'on a le dos tourné. Et si tous les objets qui nous entourent avaient une âme ? Et si eux aussi étaient animés par les mêmes désirs ? Dorothée de Monfreid s'est faite toute petite dans un coin et elle a tout vu tout entendu ! Un feu de cheminée qui chauffe une bûche, un timbre qui vole un baiser à une enveloppe, une tasse qui multiplie les aventures d'un soir avec des sachets de thé, une paire de chaussettes qui se sépare pour un slip, des légos qui s'emboîtent dans toutes les positions, etc... etc... On ne présente plus Dorothée de Monfreid !Autrice et illustratrice de plus d'une cinquantaine de livres pour enfants publiés pour la plupart à L'École des Loisirs, Dorothée a pour habitude de peupler ses albums de toutous, de chats, d'éléphants ou de crocodiles. Pour LES CHOSES DE L'AMOUR, les êtres vivants ne lui suffisent plus, elle décide de s'amuser avec les objets. Cette série de strips est initiée en 2017 pour le journal grand format MON LAPIN QUOTIDIEN de L'Association. Elle offre aux lecteurs une parodie drôle, fantaisiste et terriblement sensuelle des comportements amoureux humains. Depuis, elle a continué à dessiner tout un tas d'autres strips qui viennent former ce petit guide de l'Amour chez Misma dans lequel chacun chacune se reconnaîtra (que ce soit sous la forme d'un grille-pain, d'un verre de vin, d'une lampe de chevet ou tout autre objet du quotidien).

  • Au bonheur des lettres : pères Nouv.

    De fiers mots d'amour aux conseils d'un père expérimenté, d'affectueux remerciements à de colériques reproches, d'un chaleureux adieu à la confession d'une peur partagée, d'Arthur Conan Doyle à Che Guevara, de Nicola Sacco à Barack Obama, du Mahatma Gandhi à Rudyard Kipling, toutes les facettes de la paternité sont ici rassemblées par Shaun Usher.
    Au bonheur des lettres : Pères réunit des missives poignantes, touchantes, inspirantes ou tragiques écrites par ou pour des pères, explorant cette relation unique, aussi complexe et variée qu'elle puisse être.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Lorsque Franklin Starlight, âgé de seize ans, est appelé au chevet de son père Eldon, il découvre un homme détruit par des années d'alcoolisme. Eldon sent sa fin proche et demande à son fils de l'accompagner jusqu'à la montagne pour y être enterré comme un guerrier. S'ensuit un rude voyage à travers l'arrière-pays magnifique et sauvage de la Colombie britannique, mais aussi un saisissant périple à la rencontre du passé et des origines indiennes des deux hommes. Eldon raconte à Frank les moments sombres de sa vie aussi bien que les périodes de joie et d'espoir, et lui parle des sacrifices qu'il a concédés au nom de l'amour. Il fait ainsi découvrir à son fils un monde que le garçon n'avait jamais vu, une histoire qu'il n'avait jamais entendue.

  • Le nom du père

    Michèle Gazier

    Je n'avais aucune envie que vous soyez son père. Qu'elle puisse vous connaître et vous aimer malgré tout. Ou vous admirer. Je me suis fabriqué une carapace de mère sans concession. Une femme libre et libérée qui avait accouché d'une enfant du hasard. Et le hasard n'est pas un père, juste un moment d'oubli oubliable. Dans le fond n'est-ce pas cela que vous me demandiez en exigeant la fameuse et terrible formule «sans père»??

    «Tu n'as pas de père?!» C'est la seule réponse aux nombreuses questions sur ses origines que Judith ait jamais reçue de sa mère. Devenue adulte, elle s'est fait une raison, a cessé de se demander pourquoi sa mère s'est toujours entêtée à nier l'existence de ce père qui existe forcément. Pourtant, lors d'un déjeuner dominical, au détour d'une phrase, le fragile équilibre que Judith avait su instaurer bascule.
    En adoptant tour à tour le point de vue de Judith, de sa mère puis de son père, Le nom du père pose une question fondamentale?: comment se construire, grandir et devenir adulte lorsqu'on ne connaît rien de la figure paternelle?? Et une fois acceptée cette béance, comment affronter la vérité??
    D'une puissance extrêmement sensible et redoutablement efficace, l'écriture de Michèle Gazier explore les fêlures et les non-dits auxquels font écho les esquisses fantomatiques, les visages comme effleurés, au charme singulier, de Juliette Lemontey.

  • Papa

    Régis Jauffret

    Le 19 septembre 2018, dans un documentaire sur la police de Vichy, Régis Jauffret aperçoit son père au pied de son immeuble marseillais. Les mains liées, terrorisé, il est arrêté par deux agents de la Gestapo. Cet événement de 1943, personne n'en a connaissance, pas même son épouse Madeleine rencontrée après-guerre. En outre, de notoriété familiale, il n'était ni résistant, ni collabo. À travers l'enfance du fils, la recherche de l'origine de ces images d'archives bouleversantes, c'est bien la vie du père, Alfred, qui se déploie. Une renaissance.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Quelle que soit notre vie, un imprévu peut la bouleverser à tout jamais. Pour Gabriele Santoro, professeur de piano, cet imprévu s'appelle Ciro, un garçon de dix ans qui surgit un jour de derrière son canapé. Comment est-il entré? Pourquoi se cache-t-il dans son appartement? Malgré lui, qui a délibérément choisi une solitude dans laquelle musique et poésie occupent une place privilégiée, il est très vite appelé à jouer un rôle de protecteur. Plus même, de père. Et ce rôle comporte des dangers certains, surtout dans cette partie malfamée de Naples où il vit depuis qu'il a quitté les beaux quartiers. Sans parler du danger qui accompagne la difficile remise en question de soi-même et des choix opérés dans son existence.

  • Je suis la fille de Robert Linhart, fondateur du mouvement maoïste en France et auteur de L'Établi. Mon père, figure marquante des années 1968, en est aussi l'une des plus marquées. Depuis 1981, après une tentative de suicide, il a opté pour le silence. Afin de comprendre ce qu'il avait vécu, je suis partie à la recherche de ses anciens compagnons. En chemin, j'ai découvert leurs enfants. C'est en les écoutant parler qu'ont resurgi les images que j'avais cru perdues à jamais ; l'étrangeté, la gaieté et la violence de cette enfance-là, son caractère irremplaçable aussi.

    V. L.

  • Lors de la messe de funérailles d'un célèbre chef d'orchestre, sa fille, Ariane, pianiste de renommée internationale, entame contre toute attente une oeuvre écrite pour violon et orchestre : l'Opus 77 de Chostakovitch. Tous ceux qui comptent dans le monde de la musique classique sont réunis. Tous, sauf David Claessens, le fils, violoniste prodige en son temps et désormais reclus dans un bunker. Pendant qu'elle joue, Ariane se souvient : son enfance avec son frère dans cette famille vouée à la musique, l'exigeant apprentissage du piano pour l'une, du violon pour l'autre, leur relation complexe avec leur père, la lente destruction de leur mère, chanteuse lyrique peu à peu réduite au silence... Et surtout les pièges de la dévorante célébrité, la pression et la peur de faillir, la compétition impitoyable et les règles d'un microcosme qui ne tolère aucune déviance à ses normes.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Papa est une licorne

    Monaka Suzuki

    • Akata
    • 22 Avril 2021

    Quand on est adolescent, apprendre à vivre avec son nouveau beau-père n'est jamais facile... Issei ne l'avait pas vu venir. Quand sa mère lui annonce qu'elle va se remarier, il s'imagine le pire. Et il faut avouer qu'il avait bien raison ! Car même dans ses plus sombres cauchemars, il n'aurait jamais pu imaginer une chose : Masaru, son beau-père n'est autre... qu'un(e) licorne ? !! Ce dernier est bien décidé à être le mari au foyer parfait ainsi qu'un super papa.
    Un nouveau quotidien magique (ou pas ? ) commence alors pour Issei...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Défier son fils aux jeux vidéo quand il travaille, oublier sa fille dans un magasin et lui faire croire le contraire, parler à ses enfants de sa vie merveilleuse d'étudiant... quand ils n'existaient pas... Guy Delisle, un mauvais père ? Non, un auteur de bande dessinée qui sait puiser l'imagination là où elle se trouve, avec un sens aigu de l'observation et une bonne dose d'autodérision.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Lapuss' revient avec ce qu'il sait faire de mieux : raconter sa vie avec l'humour et l'authenticité qu'on lui connaît ! Papa débutant ou futur Papa ? "Ma vie de papa" est la seule BD qui vous raconte la vérité sur la paternité : comment on change des couches ? Que faire avec votre bébé? Où et comment trouver sa place dans cette nouvelle famille ? Quel papa allez-vous être ? C'était un secret bien gardé jusqu'ici, mais un homme a ENFIN eu le courage de raconter avec humour la vraie vie avec un enfant et sans rien cacher...
    Le cadeau parfait pour tous les papas ou futurs papas !

  • Quand j'évoque mon père devant ses proches, bientôt trente ans après sa mort, ils sourient toujours, un sourire reconnaissant pour sa générosité. Il répétait, il ne faut laisser que des bons souvenirs. Il disait aussi, on ne parle pas des choses qui fâchent. À le voir vivre, on ne pouvait rien deviner des guerres qu'il avait traversées.
    J'ai découvert ce qu'il cachait, la violence, l'exil, les destructions et la honte, j'ai compris que sa manière d'être était un état de survie et de résistance.
    C.C.
    Appuyé sur un rigoureux travail d'archives, ce récit retrace le parcours d'un homme qui a traversé le siècle, avec élégance et humour. Une enquête qui livre tout - de la complaisance de l'administration dans la dénonciation des juifs aux rapports d'une fille avec son père.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un ouvrage pratique pour apprendre à faire sa bière maison et produire chez soi des bières du monde entier. 100 recettes illustrées de bières du monde entier, aux fruits et aux épices, accompagnées de conseils de brasseur.

  • Mondes, mythes et images de l'univers est une fantastique cavalcade à travers les mondes, une chevauchée dans le temps, l'espace et l'imaginaire humain à la recherche du cosmos. Chaque peuple, chaque culture, chaque civilisation a eu sa propre vision de l'univers, ses mots pour le dire et le raconter. C'est une noix de coco aux îles Cook, un cerveau chez les Tukanos d'Amazonie, un oeuf en Perse et en Inde, une double pyramide chez les Mayas et les Aztèques. Les Hurons l'ont posé sur le dos de Grande Tortue, les Fons l'ont lové dans les anneaux d'un grand serpent nourri de barres de fer par des singes rouges, les Chimanes l'ont enfermé dans une bouteille et le monde minangkabau en Indonésie est un formidable équilibriste : il est calé entre les cornes d'un taureau debout sur un oeuf posé sur le dos d'un poisson nageant dans une mer infinie...

    Mondes est un ouvrage unique en son genre. Les cosmos présentés ici sont tous plus beaux, plus étranges et plus merveilleux les uns que les autres. Ouverts sur le rêve et l'imaginaire, ils témoignent de la continuité du questionnement humain à travers le temps et l'espace et font écho à la quête de sens et de connaissance de l'homme moderne.

  • Retrouvez Strokkur et son papa dans 3 aventures tout feu tout flamme :
    Dragons père et fils Dragons amoureux !
    Dragons au boulot !

  • Ce volume de 168 pages contient le second cycle du Voyage des Pères - Jérusalem, An 33 de notre ère... Barabbas est arrêté pour l'enlèvement et le meurtre d'un notable romain. Ponce Pilate, gouverneur de Judée, est trop content de pouvoir enfin mettre ce fauteur de troubles en prison. Condamné à mort, Il doit être exécuté sur le Mont Golgotha. Mais le jour venu, Barabbas est libéré, et un certain Jésus de Nazareth est exécuté à sa place. Heureux de ce retournement de situation, Barabbas ne le sait pas encore, mais Jésus lui a laissé un encombrant héritage : La culpabilité.

  • Un jour de promenade avec ses soixante-treize enfants, Papa Quichon avise une petite maison, là-haut, sur la colline. C'était mon rêve de jeunesse, leur avoue-t-il : vivre dans une telle maisonnette, regarder le soleil se lever le matin, se coucher le soir et fumer une petite cigarette. Le bonheur. Forcément, les soixante-treize enfants veulent savoir à quoi ressemble le rêve de jeunesse de leur père et hop, ils grimpent dans la maison...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Un univers enfantin foisonnant de vie pour faire ses premiers pas dans l'apprentissage des sons et des syllabes.

    Papa, Papi, Pipi, Pita, Tata... Les mots s'enchaînent au rythme d'une petite comptine, façon Marabout d'ficelle ou Trois p'tits chats, chapeau d'paille, et nous font ainsi subtilement glisser de Papa à Maman : ... Crépu, Puma, Maman ! Mais ce n'est pas fini : Maman donne Manger, qui donne Germer... et on revient gentiment à Papa. Avec en prime, un gros câlin à l'image.

    Chaque nouvelle illustration transporte dans un univers pop et coloré, où l'on s'amuse à chercher l'indice caché, ou au contraire placé en plein sous notre nez, qui relie l'image d'avant à la suivante. Une proposition gaie et animée pour l'apprentissage des sons et des syllabes, à travers un album qui sonne - et autant de scènes de vie tantôt drôles, tantôt tendres !

  • « Jeanne, demain, c'est mercredi. C'est ton père qui vient te chercher », m'a dit maman. Bien sûr que je le sais. Comme je sais aussi qu'il va être en retard, qu'il sera comme toujours très occupé et qu'à part dessiner, je n'aurai pas grand-chose à faire.
    Je suis très sage, comme une image. Je ne parlerais jamais à des inconnus dans la rue. Mais que se passerait-il si, par exemple, je devais aller seule faire une course et que je me retrouvais nez à nez avec... un rhinocéros ?

    Ajouter au panier
    En stock
empty